Comment bien choisir sa ruche

Comment bien choisir sa ruche

  admin

 (857)    (9)

  Débuter en apiculture

Bien choisir sa ruche

Voici les différents élément qui composent une ruche

La ruche dadant

https://coteruche.com/presta/img/cms/ruche-Dadant.jpg

La ruche Dadant 10  est le modèle standard chez les apiculteurs et le plus utilisé en Europe. Au printemps, on place sur le corps de ruche une ou plusieurs hausses qui sont la moitié du corps en hauteur soit 17cm, afin que les abeilles puissent engranger leur récolte de miel.
Le format 12 cadres est plus souvent recherché lorsque l’on utilise une apiculture de rendement et offre également plus de de réserves pour les périodes d’hivernage ou en zone montagneuse.

La ruche langstroth

https://coteruche.com/presta/img/cms/ruche-langstroth.png

Autre modèle standard, la ruche Langstroth connais un franc succès chez les professionnel. Elle est souvent conduite en ruche divisible, c’est-à-dire que le corps de ruche et les hausses sont de même dimension ce qui permet d'utiliser qu’un type de cadre.
Ce format offre du confort aux abeilles et facilite la manipulation pour les apiculteurs.
Les hausses et corps sont au même format, ce qui facilite l’utilisation et la réutilisation des cadres.

Ruche Voirnot

Ruche format cubique, respecte la forme naturelle de l’essaim et facilite les réserves de miel. C'est L’abbé Voirnot (1844-1900) qui a mis au point cette ruche.
Elle est très utilisée dans les régions montagneuses et froides. Sa taille se situe entre la Dadant et la Langstroth (36 x 36 cm). On obtient un excellent modèle de nucléi de fécondation en  divisant en 2 compartiments sa hausse qui correspond à la moitié de la hauteur du corps.

Ruche Warré

https://coteruche.com/presta/img/cms/ruche-warre.png

La ruche de l’abbé Emile Warré (1867-1951)  a l’avantage d’offrir aux abeilles de meilleures conditions de vie, et de faciliter le travail de l’apiculteur. On l’utilise en divisible, donc mêmes dimensions pour le corps que les hausses.
Ce type de ruche se prête plus à l’observation plutôt que la production de miel, c' est un modèle  qui retrouve un certain succès actuellement.

La ruche kenyane

La ruche kényane (dite KTBH) est directement inspiré des ruches traditionnelles grecques, ce modèle est réalisable facilement

Fabriquée de forme trapézoïdale, elle n’a pas de dimensions précises, exception faite pour les barrettes de dessus qui correspondent à l’écartement naturel des rayons.

La ruche automatique

Cette ruche permet de récolter facilement le miel sans ouvrir et déranger les abeilles

 

  En Bref

Il est judicieux de préférer le modèle le plus utilisé dans votre région ainsi vous profiterez de l'expérience des apiculteurs locaux, de plus pour les essaims ce sera plus facile à échanger ou acheter de même pour le matériel.

 (857)    (9)