JUILLET que faire au rucher?  nos conseils pour l'apiculteur

JUILLET que faire au rucher? nos conseils pour l'apiculteur

  admin

 (58)    (2)

  La vie de la ruche

La vie de la ruche au mois de Juillet

Le mois de juillet annonce la raréfaction des ressources mellifères, l'abeille va avoir du mal a trouver de la nourriture. L'activité dans la ruche va commencer à décliner et la ponte se ralentir.

Les ressources disponibles à butiner sont les tournesols, la lavande, un reste de châtaignier et du tilleul.

QUE SE PASSE-T-IL A L’INTERIEUR DE LA RUCHE

Avec la chaleur et le beau temps, les températures dépassent souvent les 30°C et la flore souffre. Les abeilles se débrouillent pour trouver encore du nectar et du pollen dans les quelques espèces de fleurs en floraison. Cet apport à la ruche est insuffisant pour nourrir la colonie et les abeilles sont obligées d'entamer leurs réserves de miel. De fait la reine commence à réduire sa ponte.

QUE DOIT FAIRE L’APICULTEUR SUR SES RUCHES

La fin de la saison apicole approche et c'est le temps des  premières récoltes qui vont avoir lieu mi ou fin juillet, les dernières seront réalisées mi-août. Il est préférable de ne pas trop tarder, car après la récolte, il faudra faire lécher les cadres, puis faire le traitement anti-varroa.

  • Transhumer ses ruches:  Comme les ressources en nourriture s'appauvrissent progressivement, il est toujours possible de transhumer des ruches sur une source de nourriture comme le tournesol, la lavande ou encore plus haut en montagne là ou les floraisons sont plus tardives.
  • La récolte:  La fin du mois de juillet est une période ou peu de nourriture est disponible et lors de la récolte il est impératif de ne pas laisser trainer la moindre goutte de miel qui, en cette période de disette excitera les colonies. Réduire les trous de vol durant la récolte permettra aux ruches de se défendre plus efficacement  contre les pilleuses. Il faut que le miel soit operculé pour pouvoir récolter, un simple contrôle au réfractomètre permettra d'en être sûr( au dessous de 20% d'humidité)  Il sera plus confortable de choisir belle journée sèche et chaude avec des températures de 25-30°C pour récolter, dans un local assez éloigné des ruches pour ne pas subir une attaque en règle des abeilles rendues folles par l'odeur du miel. Il est préférable de commencer par une extrémité du rucher, puis on passera à une ruche à l’autre extrémité du rucher. Cela permet lorsque l'on revient à la première extrémité pour récolter la troisième ruche d'avoir les abeilles de la première ruche qui se sont calmées. Enfumez la hausse afin de faire descendre un maximum d’abeilles si vous n'avez pas posé de chasse abeille un jour avant. Sortez les cadres avec soin en faisant attention de ne pas écraser les abeilles restantes. Secouez le cadre au-dessus de la hausse pour en faire tomber les abeilles avec quelques coups secs puis brossez délicatement les quelques abeilles restantes.
  • Stockez les cadres dans une boite de récolte fermée afin que les abeilles ne reviennent pas.  Après extraction, les cadres seront remis à lécher.
  • Un abreuvoir:  durant les fortes chaleurs de juillet, installez un abreuvoir à proximité des ruches car l'eau est vitale pour la santé des abeilles et le développement de la colonie.
  • Une fois le miel récolté, il est important de traiter les ruches contre le varroa puis avant fin aout de nourrir la colonie en sirop.
  • Nourrissement des essaims tardifs :Si vous avez eu des essaimages tardifs (fin juin ou début juillet), ceux-ci auront du mal à faire des réserves pour l’hiver. En juillet et en août les jeunes colonies ne rentrent pas assez de provisions. Il est conseillé de commencer le nourrissement dès le mois de juillet afin de faire construire encore quelques cadres et de stimuler la ponte de la reine. Cela permettra à la colonie de faire des réserves. Mais attention nourrissez uniquement au sirop de sucre à la tombée du jour afin d'éviter les pillages.
  • Durant le mois de la récolte, l'apiculteur doit veiller à s'équiper du matériel de miellerie pour réaliser ces opérations facilement:  désoperculation,  extraction, filtrage et maturation.
  • Préparer le matériel de piégeage des frelons asiatiques, en effet les frelons commencent à attaquer les ruches mi ou fin juillet selon les régions. 

Les plantes mellifères du mois de juillet

Voici une sélection des plantes mellifères susceptibles de fleurir en juillet pour apporter le nectar et le pollen aux abeilles.

  • Les arbres mellifères mellifères sont le  Châtaignier, le Tilleul, le Catalpa ou encore le Troène du Japon.
  • Les  arbustes, arbrisseaux  sont le Baguenaudier,  l'Althéa, l'Epine-vinette, la Clématite, le Framboisier, le Gattilier,  le Serpolet, la Lavande ou la Vigne-vierge.
  • Les autres plantes mellifères sont la Carotte, l'Echinacée pourpre, le Basilic, le Géranium des prés,  la Mauve alcée, le Melon , la Menthe-réglisse coréenne, l'Hysope géante jaune, l'Origan commun, la Sauge, la Valériane ou le Tournesol.

Notre tuto détaillé sur la récolte 

 (58)    (2)