Bienvenue à vous, futurs apiculteurs !

Les abeilles vous passionnent ? Vous avez pour projet de vous lancer dans l’apiculture ? Cette page est pour vous !!

 Côté Ruche  vous propose cette aide pour débuter et vous accompagner dans vos projets apicoles. Vous y trouverez  des  informations utiles et autres conseils pour vous préparer à votre hobby.

L’apiculture se traduit par l’art d'élever et de soigner les abeilles en vue d'obtenir de leur travail dirigé le miel, la cire et les autres produits du rucher.

Etre apiculteur c’est être en harmonie avec la nature et lui reconnaitre un profond respect : l’apiculture rassemble passion et patience.

Aujourd’hui, 90% des apiculteurs sont des apiculteurs de loisir qui possèdent en moyenne 1 à 10 ruches qui permettent de pratiquer une activité de loisir et de se faire plaisir

 

 

Lorsque vous vous lancerez dans l’apiculture, il faudra vous munir d’accessoires et outils indispensables :

Vêtements de protections :

Les outils de base pour la conduite de vos ruches :

  • L'enfumoir est l’outil indispensable de l’apiculteur. Lui seul vous permettra de maitriser l’agressivité de vos abeilles.
  • Le combustible pour l’enfumoir : il est nécessaire d’adopter le combustible approprié afin d’obtenir une fumée froide et peu agressive.
  • Le lève-cadre vous permettra de décoller les cadres de la ruche et de gratter les excès de propolis.
  • La pince à cadre vous donne la possibilité de saisir, décoller et reposer délicatement les cadres.
  • Une brosse à abeilles afin de retirer en douceur les abeilles restées sur le cadre lors des récoltes par exemple.

 

 

 

Le matériel nécessaire pour l'extraction du miel :

  • Un extracteur : 2 systèmes le système tangentiel et le système radiaire.
  • Un couteau à désoperculer : Le couteau enlève la fine couche de cire qui bouche les rayons de cire.
  • Un bac à désoperculer : il reçoit les opercules et permet de laisser écouler le miel qu’elles contiennent.
  • Un filtre ou tamis : le filtre qui sera placé sur le sceau ou récipient à la sortie de l’extracteur, il permet de retenir les particules de cire. Il sera en inox ou en nylon.
  • Des récipients de stockage (maturateurs) : ils permettent d'épurer, de stocker et de laisser le miel décanter 2/3 jours.

 

 

Les abeilles ont une grande capacité d’adaptation. Le type de ruche leur importe peu mais il peut faciliter le travail des apiculteurs

 

Ruche Dadant

La ruche Dadant 10 ou 12 cadres est le modèle standard chez les apiculteurs et le plus utilisé en Europe.
Le format 12 cadres est plus souvent recherché lorsque l’on utilise une apiculture de rendement et offre également plus de de réserves pour les périodes d’hivernage.

Ruche Langstroth

(standard avec 1 seul type de cadre)

Autre modèle standard, la ruche Langstroth connais un franc succès chez les professionnel.
Ce format offre du confort aux abeilles et facilite la manipulation pour les apiculteurs.
Les hausses et corps sont au même format, ce qui facilite l’utilisation et la réutilisation des cadres.

Ruche Voirnot

Ruche format cubique, respecte la forme naturelle de l’essaim et facilite les réserves de miel.
Elle est très utilisée dans les régions montagneuses et froides.
Sa taille se situe entre la Dadant et la Langstroth (36 x 36 cm).

Ruche Warré

(ruche populaire) 

Elles ont l’avantage d’offrir aux abeilles de meilleures conditions de vie, et de faciliter le travail de l’apiculteur.
Ce type de ruche se prête plus à l’observation plutôt que la production de miel

 

 

 

Afin de mettre vos abeilles dans de bonnes condition, il conseillé de positionner votre ruche selon ces critères :

  1. La luminosité: la ruche ne doit pas être située dans un endroit ombragé
  2. L'orientation: l’entrée de la ruche doit si possible être orientée au Sud-Est afin qu’elle soit dynamisée par les rayons du soleil
  3. La superficie: il est nécessaire de prévoir 5m² pour 1 ou 2 ruches
  4. L'accessibilité: l’accès aux ruches doit être possible avec au moins une brouette afin de transporter les hausses alourdies par le miel
  5. La sécurité: prévoir un endroit éloigné de tout danger. Il est important de faire voler les abeilles plus haut en plaçant un obstacle devant la ruche pour les forcer à suivre une trajectoire définie
  6. L'humidité: la ruche doit être à l’abri de toute humidité. Elle doit être placée sur des supports afin d’éviter l’humidité venant du sol.

 

 

 

Une fois tout le matériel nécessaire en main, il vous faut des abeilles. Pour cela, vous avez 3 méthodes possibles :

  1. La méthode naturelle: « Le piégeage » qui consiste à attirer les abeilles grâce au charme abeille à, base d’essences de fleurs.
  2. La méthode économique: récupérer un essaim dans la nature ou chez un particulier. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à la caserne des pompiers.
  3. La méthode simple: acheter une ruche peuplée chez un apiculteur ou auprès de votre magasin apicole.

 

 

 Les formalités administratives

Il faut savoir qu’en tant qu’apiculteur, vous êtes tenu de déclarer les colonies d’abeilles dont vous êtes détenteur entre le 1er Septembre et le 31 Décembre à la DSV (Direction des Services Vétérinaires). Cette déclaration est obligatoire dès la première colonie.

Si vous obtenez votre 1er  rucher en dehors de la période de déclaration obligatoire (1er Janvier au 31 Aout), vous devrez déclarer vos ruches à 2 reprises :

  • Dès l’obtention de votre 1ère ruche.
  • Lors de la période de déclaration obligatoire

Grâce à  cette démarche,  vous obtiendrez un numéro d’apiculteur (Numagri).

 

Simple et gratuite vous pourrez la faire via internet : http://vosdroits.service-public.fr/R15642.xhtml.

Pensez également à vous rapprocher de votre Mairie et prendre connaissance du Code Rural: il détermine la distance à respecter entre votre ruche et les habitations voisines ainsi que les voies publiques. Cette distance dépend du lieu où vous habitez

 

 

 

LES TRAVAUX MOIS PAR MOIS

Janvier

Durant le 1er mois de l’année, les abeilles tournent au ralenti et sortent très peu. Pour les aider à passer l’hiver et leur donner de l’énergie, nourrissez-les. Pendant cette période, votre principale activité sera de préparer votre rucher pour la sortie de l’hivernage : 1. Surveiller les réserves de nourriture 2. Préparer et peindre les ruches Vous pourrez également récupérer la cire de ses cadres pour en faire des bougies.

Février

Certains arbres commencent à fleurir. Les abeilles commenceront à sortir et effectuer des vols de propreté. La vie de l’essaim redémarre doucement et la reine commencera sa ponte. Il vous faudra veiller à ce que votre colonie ne soit pas faible et cirer les cadres car la saison arrive.

Mars

Durant cette saison, veiller à visiter vos ruches régulièrement afin de suivre l’évolution de leur état. Continuez de nourrir vos abeilles avec un sirop de nourrissement liquide.

Avril

Les abeilles vont enfin intensifier leur activité. C’est le mois ou vous aller préparer votre première récolte de l’année.

Mai

Le couvain va se développer rapidement. Il faut agrandir la ruche en posant les hausses et surveiller la santé du couvain en prévision de la 1 ère miellée et essaimage.

Juin

Le développement des colonies et l’élevage des reines touchent à leur fin. La population de votre essaim est au maximum, il vous faut donc veiller à ce que l’essaim ne manque pas d’espace ou de nourriture

Juillet

Procédez à la récolte du miel. Pensez à contacter le groupement sanitaire ou les services vétérinaires en prévision des traitements contre le varroa qui débutera courant Aout.

Aout

Les journées se raccourcissent et les abeilles ont moins de temps pour butiner. Leurs réserves pour l’hiver sont faites et la population continuera d’augmenter jusqu’au mois d’Octobre. Les abeilles d’été seront remplacées par le nouveau couvain qui sera plus fort et en meilleure santé. Leur activité principale sera de se nourrir. Ce mois-ci il vous faudra également commencer à mettre le miel en pot. Une fois la récolte achevée, nourrissez abondamment vos abeilles afin de les préparer à l’hivernage

Septembre

Ces deux mois marquent la fin des floraisons et des récoltes de miel. La taille du couvain est sensiblement réduite et tourne au ralenti.

Octobre

Vous pouvez commencer à mettre en place du nourrissement solide dans vos ruches

Novembre

Fin d’automne - début hiver, vos abeilles limitent toujours autant leurs déplacements. A partir de Décembre, les abeilles commencent à consommer le miel stocké et les produits de nourrissement.

Décembre

Vous pouvez profiter de cette baisse d’activité, pour remettre vos ruches en état, dégager les entrées etc.

 

 

 

Les livres indispensables