Élevage de reines : la méthode de Jacques Kemp

Élevage de reines : la méthode de Jacques Kemp

  admin

 (4234)    (17)

  La vie de la ruche

Élevage de reines  : la méthode de Jacques Kemp

La méthode Kemp vise à simplifier l'élevage de reines afin que du professionnel a l'amateur tout le monde puisse produire ses reines.Nous sommes aujourd’hui tous confronté à la perte massive des abeilles. Les intoxications, les pesticides, ont considérablement réduit la taille des ruchers et mis à mal les colonies. Afin de maintenir leur cheptel, les apiculteurs amateurs comme professionnel doivent régulièrement remplacer les reines de leurs ruches et produire de nouveaux essaims.

Éviter la phase de picking

La méthode Kemp utilise un boitier nid d’abeilles en plastique, avec des alvéoles préalablement construites que les abeilles viennent ensuite finir d’étirer.
Le fond des alvéoles est percé sur toute leur surface (diamètre 5 mm) ce qui permet à la reine d’avoir un contact direct avec le fond de la cire.
Des petits plots creux forment le font des alvéoles et viennent clore une alvéole sur deux, sur une ligne de 10 alvéoles. La pièce élémentaire de ce système est la barrette de 5 plots amovible, qui va suivre tout le processus d’élevage, de la ponte de la reine à la récupération des cellules royales prêtes à l’emploi. Les larves ne subissent pas de transfert brutal et restent dans leur emplacement d’origine ce qui permet d’augmenter le taux de réussite de l’élevage. La différence avec les systèmes existants réside dans l’intervalle entre les alvéoles (7 mm), entraxe existant pour les alvéoles de type mâles. Ce modèle d’alvéoles à grosses cloisons ne perturbant par les abeilles, il permet de dégager un entraxe de 14 mm entre les cellules royales, les rendant plus faciles d’accès et facilement séparables.

Les techniques d’élevage avec la méthode Kemp :

  • L’élevage des reines avec utilisation du boitier Kemp

La reine est placée dans le boitier Kemp préalablement imprégné d’une couche fine de cire d’opercule.
En 3-4 heures, la reine est capable de pondre près d’une centaine d’œufs. Au quatrième jour, les barrettes de plots contenant les jeunes larves sont enlevées par l’arrière du boitier et placées dans la fente de la barrette d’élevage en bois. Les plots sont ensuite couronnés avec les cupules percées. Toutes les larves collectées sont ainsi bonnes pour l’élevage et ne subissent aucun traumatisme. De plus, la gelée royale accompagne la larve tout au long de ce processus ce qui évite le changement de nourriture. Ce système permet de lancer jusqu’à 80/90 élevages à la fois.

  • L’élevage classique avec transfert de larves

Le picking désigne à la fois la manipulation du transfert de larves, mais également l’outil qui sert à réaliser celle-ci. La manipulation des larves est une étape cruciale, car ces dernières sont particulièrement fragiles. Il existe ainsi plusieurs types de picking pour convenir aux habitudes et aux besoins des éleveurs d’abeilles. En général, c’est une tige en inox très fine avec une certaine incurvation à son bout pour pouvoir manipuler les jeunes larves avec le plus de précaution possible. Le système de barrettes 5 plots élaboré par Kemp s’adapte également aux méthodes classiques d’élevage par greffage. Le procédé reste simple, réalisable avec un minimum de matériel. Les barrettes 5 plots sont glissées dans les barrettes d’élevage en bois avant d’être enduite de cire lors de la première utilisation. Les larves sont déposées dans les petites cuvettes des plots, selon le système de greffage choisi par l’apiculteur : picking chinois, greffage à sec, sur lit de gelée royale diluée… la méthode Kemp est adaptable à toutes les méthodes de greffage. Comme pour la méthode en boitier d’élevage, les plots contenant les larves sont ensuite coiffés de cupules percées et mis en élevage.

  • L’élevage des reines à partir d’œufs

L’apiculteur débute en enfermant la reine derrière la grille à reine dans le boitier d’élevage Kemp. Puis, il récupère sans attendre les barrettes de 5 plots une fois la ponte réalisée. Les barrettes sont ensuite glissées dans les fentes de barrettes d’élevage en bois, contenant cette fois des œufs et non des larves. L’étape suivante consiste à coiffer les plots avec une cupule rétrécie, que les abeilles prennent en charge comme une amorce de cellule royale naturelle contenant un œuf. Les cupules présentant une ouverture totale aurait un taux d’acceptation plus minime par la colonie. Les abeilles construisent naturellement des cellules royales rétrécies pour que la reine puisse avoir de bons appuis lors de la ponte. A partir du quatrième jour, il est possible de distinguer des larves naissantes et le processus décrit dans les méthodes précédentes reprend son cours.

kit d'élevage kempt

Kit élevage KEMP

A savoir : vous pouvez obtenir des cupules rétrécies en présentant aux abeilles des cupules vides d’œufs ou de larves. Par défaut, celles-ci vont construire une cupule plus rétrécie à son extrémité.

Sources : Jacques Kemp

 (4234)    (17)

Commentaires de Facebook